H3 : Dans chaque nation, les marchés des biens et des facteurs sont soumis à la « concurrence pure et parfaite », ce qui implique qu’aucune entreprise ne dispose d’un poids suffisant pour imposer ses conditions de prix ou pour être capable d’influencer le volume total de l’offre ; qu’il n’existe aucune restriction à l’arrivée de nouveaux concurrents (libre établissement ou libre entrée dans la branche), ou au libre déplacement, entre les secteurs des facteurs de production (mobilité intersectorielle).